histoire et présent des moulins

le passé des moulins, les temps et les sociétés des moulins

Flumet est un grand carrefour touristique situé au centre des Alpes de Savoie, véritable plaque tournante pour les excursions. On y accède par une impressionnante route de montagne. Le village est traversé par la rivière Arly.
Chez Pierre Rey, au bord de l’Arly, on trouve un moulin à farine, une scierie actionnée par une turbine et une seconde turbine pour la production de l’électricité. Donc sur le même site, les trois principale utilisations de l’eau dans ces zones montagneuses.
Le moulin à farine possède trois paires de meules, chacune actionnée par une roue horizontale. Deux de ces trois paires de meules sont équipées d’une potence pour relever la pierre en vue du rhabillage. La troisième, qui sert à la mouture, dispose d’un système plus archaïque. Devant chacune des paires de meules, se trouvent trois longues bluteries disposées en éventail. La meule destinée à la mouture pour les animaux ne dispose que d’un simple coffre à la place de la bluterie. On trouve également un ancien appareil de nettoyage de fabrication artisanale. Ce moulin à farine, remarquablement sauvegardé, présente un grand caractère d’authenticité, d’autant qu’il continue à moudre le grain.
Dans le sous-sol de la scierie, se trouvent deux turbines Francis à axe horizontal, l’une dans une huche en spirale construite en fonte, l’autre dans une chambre d’eau aménagée dans le mur. Elles sont alimentées par une conduite forcée qui capte l’eau du torrent situé en amont des bâtiments du moulin. Une des turbines actionne la scierie, l’autre une génératrice qui alimente la propriété en électricité. Pierre Rey est un spécialiste des turbines, compétent et passionné.
La scierie, elle aussi opérationnelle, est relativement moderne. Elle est cependant du type « scie battante ». Le cadre de la scie, d’abord actionné par un arbre à cames, l’est maintenant par un système bielle-manivelle qui transforme le mouvement rotatif en mouvement alternatif. Le va-et-vient du chariot qui présente le tronc à la scie est assuré par un système à crémaillère. L’avancée du chariot est continue et non par à-coups car la scie agit à la montée et à la descente.

plus d’information